Trois raisons pour lesquelles les pompes à
chaleur gagnent toujours plus en popularité

La popularité des pompes à chaleur croît. 3 700 Flamands en ont installé une dans leur habitation l’année dernière, soit un quart de plus qu’une année plus tôt. La Flandre compte maintenant au total 20 882 pompes à chaleur installées. Trois raisons expliquent cette augmentation : les avantages globaux de la technologie à long terme, la part d’énergie renouvelable obligatoire dans les logements en nouvelle construction et les primes revues à la hausse pour l’installation d’une pompe à chaleur.

Gamme des pompes à chaleur Viessmann

1. L’avantage d’une pompe à chaleur

Les pompes à chaleur transforment la chaleur naturelle présente dans le sol, l’air ou l’eau en chaleur destinée au chauffage des pièces ou du sol, ou au chauffage de l’eau chaude sanitaire. Elles le font de façon très efficace, car 80 pour cent de l’énergie qu’elles produisent provient de l’environnement et est donc gratuite et exempte de CO₂. Seul le mécanisme de la pompe a encore besoin d’être piloté, en recourant soit au gaz, soit à l’électricité. Quiconque associe une pompe à chaleur avec l’énergie solaire aura, sur ce plan également, trouvé le bon filon. Le résultat : un chauffage central confortable, totalement gratuit.

2. Part obligatoire d’énergie renouvelable

Le gouvernement flamand entend donc stimuler de telles interventions, d’une part via une obligation imposée aux habitations en nouvelle construction, d’autre part via des primes qui accroissent la rentabilité de votre installation. C’est ainsi qu’environ 20 pour cent des constructeurs de nouveaux projets choisissent une pompe à chaleur afin d’atteindre la part obligatoire d’énergie renouvelable. Si l’on installe une pompe à chaleur avec un facteur de prestation saisonnier (le rapport sur une base annuelle entre la chaleur qu’une pompe à chaleur délivre annuellement et l’électricité qu’elle nécessite) d’au moins 4, la condition relative à l’énergie renouvelable est en effet directement satisfaite.

Elle doit toutefois couvrir au moins 85 pour cent de la demande de chaleur de votre habitation. On obtient également très facilement les normes de niveau E pour les nouvelles constructions, qui deviendront d’ici 2020 systématiquement plus strictes – jusqu’à E30.

D’énergie renouvelable
Primes des pompes à chaleur

3. Des primes plus nombreuses et plus élevées

Vu ces obligations, il n’est pas étonnant que les pompes à chaleur aient surtout été demandées dans les projets de nouvelles constructions. En matière de rénovations, la popularité des pompes à chaleur a même légèrement régressé. C’est pourquoi le ministre de l’Énergie Bart Tommelein a relevé la prime existante depuis le 1er janvier 2017. Quiconque réalise l’investissement se voit rembourser 4 000 euros pour une pompe à chaleur géothermique, 1 500 euros pour une pompe à chaleur air/eau, 800 euros pour une pompe à chaleur air/eau hybride et 300 euros pour une pompe à chaleur air/air, chaque fois avec un maximum de 40 % du montant de la facture.

La prime peut être doublée si la pompe à chaleur remplace un chauffage électrique ou si elle est installée dans une zone ne permettant pas le raccordement au réseau du gaz naturel.

Attention : quelques conditions doivent être satisfaites si l’on veut profiter d’une telle prime. En voici les principales :

  • Un entrepreneur doit installer et facturer votre pompe à chaleur. À partir du 1er juillet 2017, il doit s’agir d’un installateur possédant un certificat d’aptitude. Si ce n’est pas le cas, un organisme de contrôle certifié doit contrôler l’installation.
  • Votre habitation a été raccordée au réseau électrique au plus tard le 31 décembre 2013. Il s’agit en effet d’une prime à la rénovation.
  • La prime est valable uniquement pour une nouvelle pompe à chaleur électrique ou au gaz.
  • La pompe à chaleur doit avoir un label énergétique d’au moins :
        - pour une pompe à chaleur géothermique : A++
        - pour une pompe à chaleur air-eau, une pompe à chaleur air-eau hybride,
          une pompe à chaleur air-air : A+
    Les pompes à chaleur de Viessmann satisfont à cette condition.
  • La pompe à chaleur doit être utilisée pour le chauffage d’un espace. Le chauffage de l’eau chaude sanitaire est autorisé, mais n’est pas obligatoire. La prime n’est donc pas valable pour un préparateur d’eau chaude à pompe à chaleur, parce qu’un tel préparateur sert uniquement à chauffer de l’eau sanitaire.
  • La pompe à chaleur ne peut pas être utilisée pour le refroidissement actif (extraire de la fraîcheur de l’environnement afin de faire baisser la température intérieure en été.)

4. Bonus pour les rénovations totales

L’installation d’une pompe à chaleur fait également partie des sept mesures possibles donnant droit au nouveau bonus pour rénovation totale des pouvoirs publics flamands. Ce bonus est acquis si dans un délai de cinq ans, vous prenez au moins trois de ces mesures – comme également l’isolation du toit ou des panneaux solaires. Le montant augmente à mesure que vous consentez davantage d’investissements, et commence à 1 250 euros pour trois investissements.

Via le gestionnaire de réseau – Eandis ou Infrax – vous pourrez également faire appel à un « BENOvatiecoach » si vous faites installer collectivement une pompe à chaleur avec neuf autres familles de votre commune.

Foerderung-Heizung.jpg