La conversion de gaz pauvre vers gaz riche - tout ce que vous devez savoir

Quelle est la différence entre le gaz pauvre et le gaz riche ?

La Belgique importe et utilise deux types de gaz différents : le gaz « pauvre » et le gaz « riche ».

La composition du gaz naturel varie selon son origine. Dans le gisement des Pays-Bas, la valeur énergétique du gaz est environ 15 % inférieure à celle des autres gisements. Autrement dit, il faut 15 % de gaz en plus pour se chauffer ou cuisiner. C'est pourquoi il est appelé « gaz à bas pouvoir calorifique », « gaz L » ou « gaz pauvre ». Le gaz naturel provenant des autres régions du monde est appelé « gaz à haut pouvoir calorifique », « gaz H » ou « gaz riche ». 


la conversion de gaz pauvre vers gaz riche

Pourquoi la conversion vers le gaz riche est-elle nécessaire ?

Les Pays-Bas ont décidé de réduire progressivement l’exportation de leur gaz de Groningen (Slochteren). Leurs exportations de gaz vers la Belgique et d'autres pays prendront fin d'ici 2030. Cela signifie que pour assurer sa sécurité d’approvisionnement en gaz naturel, la Belgique devra progressivement remplacer le gaz pauvre des Pays-Bas par du gaz riche en provenance d’autres régions du monde. Ce changement implique une adaptation du réseau de distribution pour qu’à l’horizon 2030, tous les consommateurs puissent utiliser du gaz riche. 

A noter qu’en 2017, environ la moitié des consommateurs de gaz belges consomment déjà du gaz riche.

Quelles communes/provinces doivent être converties et quand la conversion aura-t-elle lieu ?

1,6 million de clients particuliers et industriels qui utilisent du gaz néerlandais passeront au gaz riche :

  • la région de Bruxelles
  • la province d'Anvers
  • la province du Limbourg (partie occidentale)
  • la province du Brabant flamand
  • la province du Brabant wallon
  • la province de Liège (Hannut et Waremme)
  • la province du Hainaut
  • la province de Namur 

Le nombre de consommateurs étant élevé, cela ne pourra pas se faire en une fois. Les opérations de conversion débuteront en 2018 et se poursuivront jusqu'en 2029.

Chaque année, un certain nombre d‘utilisateurs seront donc convertis durant l’été. Un calendrier indicatif a été établi à cet effet et sera adapté chaque année si nécessaire. Il peut être consulté sur le site de votre gestionnaire de réseau de distribution.

 Quelles communes/provinces doivent être converties et quand la conversion aura-t-elle lieu ?

Que dois-je faire si je suis concerné par la conversion ?

Faites vérifier tous vos appareils à gaz par un technicien habilité dès que vous êtes avertis par votre gestionnaire de réseau de distribution et/ou votre fournisseur de gaz afin que vos appareils continuent à fonctionner correctement et en toute sécurité après la conversion. Si vous demandez cette vérification à temps, vous pourrez la combiner au prochain contrôle périodique obligatoire de votre chaudière.