Surchauffe dans les nouvelles habitations : la pompe à chaleur vous offre la solution

Du fait de l’enveloppe fortement isolée du bâtiment et de la réalisation étanche à l’air, la capacité de chauffage requise pour les nouvelles constructions ne cesse de diminuer. Cette tendance est accentuée par les fenêtres orientées au sud avec un facteur solaire élevé. Il s’agit certes d’une bonne nouvelle, mais cette médaille présente un revers : de telles habitations peuvent facilement surchauffer en été. Des solutions permettent toutefois de remédier à ce problème, par exemple le refroidissement par pompe à chaleur.

Dans les récents rapports européens, les chercheurs ont constaté que la surchauffe des nouvelles constructions est un problème sous-estimé. Chaque adulte produit environ 100 watts de chaleur par heure. Les plaques de cuisson, fers à repasser, réfrigérateurs, congélateurs et télévisions y contribuent fortement.

Dans les nouvelles habitations, la chaleur ne peut pas s’échapper. L’étanchéité à l’air plus élevée, ainsi que l’isolation des bâtiments passifs et quasi neutres en énergie, garantissent un effet thermos, ce qui maintient la hausse de température à l’intérieur de la maison.

Lorsque le soleil brille, la chaleur de rayonnement à travers les fenêtres contribue également à augmenter la température à l’intérieur de l’habitation. Cela pose problème bien entendu lorsque les températures sont estivales, mais également au printemps et en automne où la chaleur dans une habitation peut également devenir désagréable.

Nos solutions pour les nouvelles constructions

1COL_jeroen-schreurs.jpg
Auteur

Jeroen Schreurs

Waermepumpe-kuehlen.jpg

Masse thermique

Afin d’éviter toute surchauffe, les architectes peuvent d’ores et déjà tenir compte de certaines propositions de directives. La garantie d’une masse thermique élevée – la capacité du matériel de construction à absorber la chaleur et le froid – fait partie des points à prendre considération. Par exemple, une construction à ossature bois augmente le risque de surchauffe, tandis que la maçonnerie et le béton conservent mieux la chaleur.

Les concepteurs peuvent aussi opter pour une orientation différente des fenêtres ou un faible facteur solaire du vitrage. Mais de telles décisions vont à l’encontre d’une diminution du besoin de chauffage – qui est précisément l’un des avantages des récentes constructions.

Autre solution : un store ou un auvent pour fournir de l’ombre. Ceux-ci maintiennent la majeure partie de la chaleur solaire à l’extérieur, mais n’offrent aucune solution à l’« accumulation » de chaleur dans l’habitation. Un climatiseur offre aussi une alternative mais consomme beaucoup d’énergie – ce que l’on veut précisément éviter dans une maison basse énergie. De plus, ce type d’appareil perturbe l’équilibre en air de la maison.

La pompe à chaleur comme solution

C’est pourquoi de plus en plus de propriétaires s’intéressent au refroidissement par pompe à chaleur. Bien entendu, vous installez le système en premier lieu pour le chauffage durant l’hiver, mais la capacité de refroidissement de la pompe à chaleur rend aussi le système parfaitement adapté aux habitations fortement isolées. Comme une pompe à chaleur chauffe les sols et les murs et pas l’air, son fonctionnement est beaucoup plus économique que celui d’un climatiseur. Une pompe à chaleur eau/eau convient comme instrument de refroidissement, mais les pompes à chaleur sol/eau (ainsi que les pompes à chaleur géothermiques) sont aussi très utiles en été. De plus, elles utilisent en hiver la chaleur du sol pour chauffer votre maison avec un rendement élevé.

Viessmann offre une gamme complète de pompes à chaleur sol/eau. La série Vitocal-G propose des solutions avec différentes puissances et fonctions pour chaque type d’habitation.

Waermepumpen.jpg
active cooling box Viessmann pompe à chaleur

Refroidissement actif

Mais comment fonctionne une pompe à chaleur de refroidissement ? Il existe deux possibilités de refroidissement : actif et passif. Dans la première variante, le fonctionnement de la pompe à chaleur est inversé. L’habitation sert de source de chaleur, le compresseur pompe activement la chaleur hors de l’habitation puis la cède au sous-sol. Les pompes à chaleur air/eau fonctionnent de cette manière.

De nombreuses pompes à chaleur géothermiques n’offrent
pas cette fonction de série. Toutefois, les clients Viessmann peuvent compléter la Vitocal 300-G/350-G par l’AC box qui contrôle le refroidissement actif et passif du système.

Le véritable atout

Le refroidissement passif – ou naturel – constitue le véritable atout d’une pompe à chaleur. Le compresseur du système est éteint, seul le circulateur consomme de l’électricité pour faire circuler l’eau souterraine froide dans la tuyauterie. Cette solution est très économe en énergie et permet de faire chuter la température de 2 à 5° C dans une habitation.

Autre avantage : la température du sol augmente de quelques degrés en raison du refroidissement passif, ce qui permet d’augmenter le rendement de la pompe à chaleur dès le début de l’hiver suivant. En plus de l’AC box, Viessmann propose la NC box, un régulateur de pompe à chaleur qui peut être facilement installé par le chauffagiste.

NC-Box-XL.jpg