Conseils sur la pompe à chaleur

Le fonctionnement d'une pompe à chaleur s'appuie sur un cycle de réfrigération dans lequel la température de la chaleur ambiante est amenée au niveau souhaité. Dans la pratique, on utilise des compresseurs scroll ou à piston électriques qui fonctionnent de manière efficace sans presque aucun bruit. Afin de réduire encore les coûts, les propriétaires d’installations peuvent bénéficier d’un tarif d'électricité spécial pour leur propre pompe à chaleur, à savoir le « tarif pompe à chaleur ».
 

Pourquoi ai-je besoin d'électricité pour la pompe à chaleur ?

L’électricité de la pompe à chaleur est caractéristique et ne diffère pas de l'électricité classique en termes de qualité. Seuls deux facteurs sont importants pour les propriétaires d’installations : les coûts et l’origine.

Concernant l'électricité des pompes à chaleur, les fournisseurs ont le droit de couper provisoirement l’alimentation électrique pendant les périodes de charge de pointe. En contrepartie, les tarifs sont plus avantageux. La durée de coupure maximale par jour est définie juridiquement.

À l’heure actuelle, de nombreux fournisseurs proposent de l’électricité pour les pompes à chaleur. Certains d’entre eux ont même intégré des tarifs d'électricité verte dans leur portefeuille. Il est donc recommandé de comparer les tarifs avant de signer un contrat. Une fois que les propriétaires d’installations ont trouvé le tarif de pompe à chaleur optimal, ils peuvent modifier le tarif normalement en tenant compte des délais de préavis. De cette manière, le processus peut être appliqué exactement de la même façon que pour l’électricité classique.
 

À combien s'élève la consommation annuelle d'électricité ?

En fonction de la source de chaleur, une pompe à chaleur a besoin de 20 à 25 pour cent d'électricité pour produire de la chaleur à partir de l’air, du sol et de l’eau. En d'autres termes, la pompe à chaleur a besoin d’environ deux kilowattheures d’électricité pour produire dix kilowattheures de chaleur utilisable. Différents facteurs jouent un rôle dans la consommation annuelle d'électricité, les facteurs les plus importants étant :

  • Le type de pompe à chaleur
  • Les facteurs de performances annuels
  • Les fonctions de chauffage requises chaque année

Une consommation d'électricité qui dépend du type de la pompe à chaleur

Selon la source de chaleur utilisée par une pompe à chaleur, cette dernière engendre des coûts d’électricité plus ou moins élevés. Le principe est le suivant : Par rapport aux pompes à chaleur sol/eau et eau/eau, les pompes à chaleur air/eau ont une consommation d’électricité plus élevée. En revanche, elles peuvent être installées presque partout et ne requièrent pas d'autorisation officielle. Pour connaître plus en détail les différences entre les types de pompes, reportez-vous à la rubrique Types de pompes à chaleur.

Le coefficient de performance saisonnier : une valeur déterminante pour le calcul

Pour déterminer approximativement la consommation d’électricité d’une pompe à chaleur, vous avez besoin du coefficient de performance saisonnier qui peut être obtenu à l'aide du COP (Coefficient of Performance). Ce dernier désigne le rapport entre l'énergie d’entraînement utilisée (débit de la pompe à chaleur) et la chaleur utile produite sous la forme d'un instantané. Le terme « instantané » signifie qu’il évolue constamment. Pour obtenir le JAZ, on calcul donc la moyenne de tous les COP de l'année.

Le JAZ calculé correspond à un chiffre théorique. Le calcul tient compte des valeurs standard telles que la température ambiante, la consommation d’eau chaude, les zones climatiques et les habitudes d'aération. Dans la pratique, le JAZ ajusté peut différer de la valeur déterminée de façon théorique.

La situation énergétique joue un rôle important

Outre le coefficient de performance saisonnier et le type de pompe à chaleur, le besoin thermique et le chauffage annuel fourni constituent un facteur déterminant pour la consommation d'électricité. Le niveau du besoin thermique dépend du type et de la situation énergétique du bâtiment ainsi que du comportement d’utilisation de tous les habitants. Enfin, la différence est énorme selon que la pompe à chaleur prend en charge uniquement le chauffage ou bien le chauffage et la production d’eau chaude. Une généralisation est donc quasi impossible. Lorsque tous ces facteurs sont réunis, la consommation annuelle d’électricité peut être calculée approximativement à l'aide de cette formule :

Consommation d’électricité = puissance de chauffe : JAZ x heures de service

Dans la pratique, cela signifie que : lorsqu'une pompe à chaleur sol/eau fonctionne 2 000 heures par an avec 10 kilowatts et un JAZ de 4,0, elle nécessite 5.000 kilowattheures (10 / 4,0 * 2.000 = 5 000 kWh). Pour calculer les coûts annuels d'électricité, les propriétaires d’installations peuvent multiplier la somme par le prix du kilowatt.

Dans la rubrique Conseils sur la pompe à chaleur, la photo illustre les modèles de pompe à chaleur les plus courants de Viessmann

La gamme de pompes à chaleur Viessmann

Comment puis-je réduire ma consommation d'énergie ?

Une grande partie de l'énergie requise dans le ménage sert à chauffer les pièces et l’eau sanitaire. En remplaçant leur chaudière désuète par une pompe à chaleur ou un système hybride, les propriétaires peuvent réduire leurs besoins énergétiques de 30 pour cent. Outre la rénovation de leur chauffage, s’ils ont recours également à des mesures supplémentaires telles que la compensation hydraulique ou le remplacement des thermostats, les performances sont encore améliorées. Afin de réduire encore davantage la consommation d’énergie, les radiateurs doivent correspondre le plus précisément possible au système de chauffage. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Acheter une pompe à chaleur.
 

Puis-je utiliser une pompe à chaleur uniquement avec un chauffage par le sol ?

Un chauffage par le sol est un chauffage de surface qui cède la chaleur à la pièce par rayonnement. De cette façon, l'énergie thermique se répartit de manière uniforme sur les grandes surfaces et ne produit son effet que lorsqu’elle rencontre des corps solides tels que des parois ou des personnes. Grâce à la grande surface, un chauffage par le sol utilise des températures de départ d’environ 35 degrés Celsius.

À titre de comparaison, un radiateur a besoin de températures atteignant 70 degrés Celsius. Comme l’efficacité d’une pompe à chaleur ne cesse d'augmenter et la différence entre la source de chaleur et la température de départ du système diminue, il est possible et même recommandé de l’utiliser avec un chauffage par le sol. Cette combinaison permet à la pompe à chaleur d’atteindre son rendement maximal. Pour les systèmes de radiateurs avec des températures plus élevées, il est recommandé d’utiliser des pompes à chaleur en mode bivalent ou bien des pompes à chaleur hybrides.
 

La pompe à chaleur doit-elle être entretenue ?

Pendant son utilisation, une pompe à chaleur est particulièrement facile à entretenir car seules quelques pièces mobiles sont intégrées et, généralement, tous les composants sont parfaitement coordonnés. Afin de garantir un fonctionnement durablement sûr et économique, il est toutefois conseillé de la faire contrôler annuellement par un chauffagiste. Ce dernier procède alors à une inspection visuelle de l’installation, vérifie l'état actuel et, si nécessaire, optimise tous les paramètres de régulation afin de garantir durablement l’efficacité de la pompe à chaleur. Le meilleur moment pour procéder à une inspection se situe pendant les mois où il fait chaud car les besoins de chauffage et d’eau chaude sont très faibles durant cette période.